Demain ne sera possible que si nous agissons tous aujourd’hui (Seasheperd)

Sea Shepherd, organisation non gouvernementale créée en 1977, a pour but de faire respecter les traités et lois internationaux en faveur de la protection des espèces marines, protégées ou menacées. Mais ce sont ses actions directes, en mer, qui lui valent sa renommée en même temps que les foudres des baleiniers contres lesquels l’ONG ne cesse de lutter.

Son créateur, Paul Watson, personnage charismatique de Sea Shepherd, est aujourd’hui mondialement connu pour son engagement et son militantisme afin de faire respecter le droit international en mer. Ancien directeur et un des membres fondateurs de Greenpeace, Paul Watson a de longue date lutté contre la chasse à la baleine, terrain sur lequel le combat est loin d’être terminé. Et c’est justement en raison de sa lutte contre cette activité criminelle, que l’écologiste est aujourd’hui considéré comme un écoterroriste par les autorités japonaises et menacé d’un mandat d’arrêt international lancé par Interpol.

C’est parce que Sea Shepherd et son fondateur, Paul Watson, se sont lancés dans une lutte contre de gros enjeux financiers, dont la chasse à la baleine rapporte de juteux bénéfices, que l’ONG est la proie, à son tour, de critiques et de menaces. Mais elle est aujourd’hui la seule à être active en mer et à défendre la vérité, ce que ne peuvent supporter les tenants d’un capitalisme et d’un libéralisme destructeur et meurtrier. Et ce n’est pas l’interdiction de la chasse commerciale de la baleine par la CBI (Commission Baleinière Internationale), en 1986, qui arrêtera ces prétendues « recherches scientifiques », couverture dont on ne peut être les victimes consentantes.

C’est pourquoi Sea Shepherd se donne l’objectif de sensibiliser et d’informer sur ses actions  à travers tout un réseau d’antennes locales.

Perpignan fait partie de ces villes où une équipe de militants a décidé de s’engager pour défendre la cause des espèces marines. A travers leurs interventions, ils tentent également de démystifier le mouvement, qui a souvent été dénoncé comme radical et faisant usage de la violence.