Monnaies complémentaires !! Une alternative pour consommer local

Les périodes de crises sociétales, humaines et économiques permettent de relancer le sentiment d’humanité avec la création d’alternatives citoyennes efficaces. Les monnaies complémentaires sont une des nombreuses alternatives pour lutter contre la crise financière actuelle. En effet les monnaies d’échange, que ce soit l’euro ou les dollars sont soumises à la spéculation et donc à la variation des taux de change au niveau international. Ces variations sont aussi un danger pour les différents pays notamment ceux du sud qui sont souvent dans des situations de famines dues à l’augmentation des produits de consommation de première nécessité.

Les monnaies locales  ou complémentaires existent depuis la fin du dix neuvième siècle et ont été créer pour palier aux défaillances des banques. Les banques qui ne fonctionnent que sur la spéculation et qui sont de ce fait responsables des situations d’endettement.

Une monnaie complémentaire ou locale ? Qu’est ce que c’est ? Comment peut-on l’utiliser ? Où en trouver ?

Une monnaie locale signifie que cette monnaie n’est pas soutenue par le gouvernement national, c’est une monnaie qui ne va être utilisée que dans une zone restreinte. La monnaie est ancrée dans le territoire et permet donc de développer une économie locale sans spéculation. La création d’une monnaie locale doit être à l’origine une initiative citoyenne pour ensuite s’ouvrir aux différentes collectivités et entreprises qui vont y participer.

Dans le monde seulement deux pourcent de la monnaie sert aux échanges de biens et de services contre quatre vingt dix-huit pour cent qui sont utilisés pour la spéculation financière. L’objectif principal dans la création de ces monnaies complémentaires et de développer une économie réelle au service du développement citoyen.

Le principe des monnaies complémentaires est de rester dans la zone déterminée dans une logique de consommation durable. En effet l’utilisation d’une monnaies différentes de l’euros, tourne autour de 3 principes : dans un premier temps, c’est une alternative pour ne pas dépendre des banques et de la spéculation. Ensuite son utilisation locale permet de développer un réseau dans la zone délimitée de commerces, d’entreprises et de particuliers qui veulent consommer éthiquement. Enfin cette monnaie doit être sans cesse en activité. C’est-à dire qu’il est important de ne pas la conserver sinon elle perd de sa valeur. Du reste la monnaie complémentaire circule deux à trois fois plus que l’euro ce qui permet de développer l’économie locale mais aussi cela permet une cohésion sociale plus grande et donc la création de nombreux emplois.

Il existe de nombreuses monnaies complémentaires dans le monde et toujours développer par des citoyens dans un premier temps.

Ainsi les monnaies complémentaires répondent aux besoins réelles des citoyens vers un monde plus juste et plus équitable.